05 septembre 2006

Dis, la Butte aux Cailles c'était comment avant ?


J'ai recueilli pour vous les témoignages de Marie-Thérèse, née en 1922 à la Butte aux Cailles et de sa fille Danielle, née en 1943. Elles nous racontent non sans émotion comment était le quartier où elles ont vécu jusqu'aux années 60 au niveau de la Fontaine Wallace. J'espère commencer ainsi une série de témoignages sur le quartier autrefois. N'hésitez pas à me contacter si vous aussi vous avez de beaux souvenirs à nous raconter...



Le Blog de la BaC : "Quel était le style du quartier dans ces années-là ?"

Marie-Thérèse : "C'était un quartier modeste. Il y avait des petites familles, des ouvriers... C'était un quartier mélangé, vivant, animé, on trouvait tout ce qu'on voulait. C'était convivial, agréable et il y avait une bonne entente entre les voisins".

Le Blog de la BaC : "Aujourd'hui, à part des restaurants et des bars, il y a peu de commerces sur la Butte. Comment était-ce autrefois ?"

Marie-Thérèse : "On était bien servi. Il y avait une épicerie, une charcuterie, une mercerie-bonneterie, un grand libraire, un crémier..."

Danielle : "Il y avait un bougnat (petit marchand de bois et de charbon), un laitier où l'on achetait nos yaourts dans de petits pots, une boucherie chevaline... Et puis un peu plus haut dans la rue de la Butte aux Cailles, il y avait une boulangerie, un grand papetier libraire et un viniprix où l'on prenait le vin à la tireuse. Il y avait aussi un livreur de pains de glace qui passait avec son sac en toile sur le dos."

Le Blog de la BaC : "Y avait-il de nombreux bars et restaurants ?"

Marie-Thérèse : "Non, il n'y avait pas beaucoup de restaurants. A l'époque on ne mangeait pas comme maintenant au restaurant. Il y avait un grand café-tabac."

Danielle : "A la place du restaurant Les Cailloux il y avait un bistrot où il n'était pas rare de voir des bagarres le soir. Il y avait aussi un autre bistrot ouvrier rue des Cinq Diamants."

Le Blog de la Bac : "Juste en bas de votre immeuble, il y a une très jolie Fontaine Wallace. Comment était-elle à votre époque ?"

Marie-Thérèse (riant) : "Votre jolie fontaine, c'était un urinoir !"

Le Blog de la BaC : "Et les gens s'en servait ?"

Marie-Thérèse : "Oui bien sûr ! C'était pas terrible d'ailleurs..."

Le Blog de la BaC : "Où était l'école des enfants ?"

Danielle : "J'allais à l'école dans le passage Vandrezanne. C'était tenu par des bonnes soeurs avec leurs grandes coiffes. C'était une école de filles. D'ailleurs un peu plus loin dans le passage, c'était pas fréquentable, on évitait d'y aller. Une seule exception : une très jolie maison avec un grand jardin."

Le Blog de la Bac : "A ce propos comment étaient les rues à l'époque ?"

Marie-Thérèse : "Il y avait beaucoup de pavillons. Il y avait moins de constructions. De chez nous, au 4iè, on avait une vue sur tout Paris !"

Danielle : "C'était un quartier charmant mais beaucoup de rues n'étaient pas dans un état extraordinaire. Ces rues ont été restaurées depuis mais ce n'était pas aussi beau qu'aujourd'hui sauf La Villa Daviel qui était déjà un endroit mignon, un îlot où les gens étaient tranquilles. Aussi, pour descendre à la station Corvisart, il n'y avait pas le passage actuel avec les escaliers et le square. Il fallait descendre par la rue des Cinq Diamants ou la rue Barrault."

Le Blog de la BaC : "Et côté voiture ?"

Danielle : "Mon père se garait toujours en bas de chez nous. Il n'y avait jamais de problèmes de place."

Marie-Thérèse : "Mais à la fin des années 60, c'était déjà dur de trouver une place : il fallait tourner plusieurs fois avant de trouver ! "

Merci Marie-Thérèse et Danielle pour ces témoignages qui nous laissent imaginer la Butte il y a quelques années... Elle a certes beaucoup changé mais elle est restée conviviale et pleine de charme !

NB : la photo est un exemple d'urinoir d'époque mais elle n'a pas été prise sur la Butte aux Cailles.

8 commentaires:

  1. emmanuelle4:43 PM

    bonjour,
    je suis journaliste et prépare un reportage sur la butte aux cailles pour le magazine Saveurs.
    Je connais moi-même un peu le quartier pour y avoir vécu 2 ans. J'ai déménagé en juin dernier.
    J'ai vu votre sélection de restaurant et souhaiterais en parler avec vous et aussi éventuellement vous rencontrer pour une interview d'habitants de la butte.
    06 17 86 11 16
    Emmanuelle Jary

    RépondreSupprimer
  2. Volontiers. Je vous ai laissé un message avec mon numéro de téléphone,
    A bientôt.

    RépondreSupprimer
  3. Petites rectifications émanant d'un veil habitant de la rue des Cinq Diamants (depuis 1947) : le local actuellement occupé par le restaurant Les Cailloux n'était pas précedemment occupé par un bistrot, mais par une librairie-papeterie-marchand de journaux (aussi loin que remonte ma mémoire).
    D'autre part, on pouvait parfaitement rejoindre le métro Corvisart sans être obligé de descendre toute la rue des Cinq Diamants et le Bd blanqui. A l'emplacement des actuels square Brassaï et rue Eugène Atget, existait une sorte de zone artisanale appelée la Cité des Artistes (???!!!) et le long de cette zone se trouvait un passage en pente terminé par un escalier abrupt qui donnait sur la station Corvisart. Autant qu'il m'en souvienne, ce passage était fermé à chaque entrée le soir.

    RépondreSupprimer
  4. Merci beaucoup Jean pour ces précisions qui nous permettent de mieux imaginer la Butte telle qu'elle était il y a qq années.

    RépondreSupprimer
  5. Anonyme2:44 PM

    bonjour,
    le club de foot de la butte aux cailles(BAC)possede un site 'fcbutteaucailles.com)joue en promotion d'honneur, son effectif est de 50 joueur de toute age et de toutes les nationalités...sa vocation est de creer un espace d'entente et d'echange entre les générations et toutes les categories socio-profssionnelles...
    Abdellatif

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour,

    J'ai un objectif : habiter sur la Butte-aux-Cailles. Je m'imagine très bien avec mes deux enfants dans ce petit village. Mais les locations y sont très rares...
    Pourriez-vous me donner des conseils pour en trouver une ?

    Cordialement,
    Hélène Chailloux

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour,

    J'ai un rêve : habiter sur la Butte-aux-Cailles. Je m'imagine très bien dans ce petit village avec mes deux enfants, Octave et Alice. Mais les locations y sont très rares, apparemment... Pouvez-vous me donner un conseil pour en trouver une ?

    Cordialement,
    Hélène Chailloux

    RépondreSupprimer
  8. camarrieu10:52 PM

    Bonjour, les 17 et 18 septembre des artistes de la butte aux cailles vous invitent à un parcours poétique musical, plastique sur la butte, pour y retrouver découvrir les impressions d'autrefois et de demain..; venez nombreux, les chansons, textes, sculptures vous attendent dans la rue ... en toute intimité. Points de rendez-vous: Corvisart, place Verlaine ou place d'Italie à partir de 14h chaque jour.
    Amitié à tous
    ICK
    Isabelle camarrieu et camille Bornet

    RépondreSupprimer