24 juillet 2006

Le Temps des Cerises : la chanson du quartier ?


Etonnant ! Certainement pas un hasard, mais sur la rue de la Butte aux Cailles, trois bars ou restaurants ont un nom qui se retrouve dans le premier couplet de la chanson "le Temps des Cerises" !

Ces trois institutions du quartier sont :
- le Temps des Cerises, restaurant
- le Merle Moqueur, petit bar breton
- La Folie en tête, autre célèbre bar du quartier.

Je vous laisse vérifier en lisant le début de la chanson :

"Quand nous en serons au temps des cerises
Et gai rossignol et merle moqueur
Seront tous en fête
Les belles auront la folie en tête
Et les amoureux du soleil au cœur
Quand nous chanterons le temps des cerises
Sifflera bien mieux le merle moqueur".

Quelqu'un sait-il pourquoi ?

8 commentaires:

  1. Je ne sais pas pourquoi mais la remarque est pertinente.
    Je vous laisse et je vais de ce pas inaugurer un nouveau bar "Du soleil au coeur"...
    (si on ne peut plus rigoler...)

    RépondreSupprimer
  2. Antoine et Lisa3:04 PM

    Bonjour !

    Voici un petit article trouvé sur le site de l'encyclopédie wikipedia ...


    1871 : lors de la Commune de Paris, les « Fédérés de la Butte aux Cailles », commandés par Walery Wroblewski repoussent par quatre fois les troupes versaillaises. La place de la Commune-de-Paris, à l'angle des rues Buot et de l’Espérance, perpétue le souvenir de ce mois de mai, et du trop court temps des cerises.


    Une petite recherche sur Internet nous a appris que cette chanson "le temps des cerises" est devenue l'hymne des Communards...

    Voilà, le mystère est eclairci !!!

    Merci pour ce blog qui nous donne envie de passer un peu plus de temps à flaner dans notre quartier.

    Antoine et lisa.

    RépondreSupprimer
  3. Merci beaucoup pour cette explication ! C'est quand même étrange de choisir cette chanson pour hymne...
    A bientôt sur le blog !

    RépondreSupprimer
  4. En fait ces 3 établissements ont été montés par la même personne, personnage haut en couleur et à tendance anarchique (d'où la Commune en effet) de la butte, d'origine espagnole et hélas aujourd'hui décédé. Son fils tient aujourd'hui encore la folie en tête avec 3 autres co-propriétaires.
    La chanson a été choisie comme hymne à cause des cerises car la Commune a eu lieu en mai (temps des cerises donc) mais aussi pour le rouge des cerises, le rouge étant la couleur de raliement des Communards (drapeaux notamment).

    Piment

    RépondreSupprimer
  5. Anonyme4:02 PM

    Cette chanson (et le nom des 3 restaurants cités) exprime aussi très bien le côté rebelle du quartier qui a su échapper au tourisme, à la "peoplisation" et aux bétons des promoteurs immobiliers.

    Bref, on est pas dans le XVIième ici, et on sait le faire comprendre !

    RépondreSupprimer
  6. Anonyme10:19 PM

    merci pour cette info!
    j'étais justement en train d'écouter la chanson alors que je repensai au quartier de la butte au caille, que j'aime beaucoup, et j'ai enfin compris d'un coup pourquoi ma tête associait régulièrement la chanson et le quartier, g eu le mm coup de flash que l'auteur du blog.. "mais,la chanson, c les bars, les bars, c'est la chanson" !!
    et bien contente maintenant d'avoir vite compris pourquoi le rapprochement!! merci au proprio de la folie en tête et compagnie, d'ailleurs !!!

    RépondreSupprimer
  7. Anonyme12:57 PM

    il y avait un temps des cerises à Montauban du 82 -

    RépondreSupprimer
  8. Anonyme3:52 PM

    Oui en effet, bar restaurant du vieux Montauban, branché anar punk dans les années 80, que des bon souvenirs. a fermé depuis...

    RépondreSupprimer